Le crowdfunding au centre de toutes les attentions

Le crowdfunding au centre de toutes les attentions

Revenons sur la définition du crowdfunding. Par souci de simplification, le terme est utilisé pour désigner des réalités diverses : financement simple ou coédition, retour sur investissement en numéraire ou en nature, don pur. Côté projets, les typologies sont variées : artistiques, personnels, entrepreneuriaux, humanitaires, sociaux ou solidaires, nombre de projets bénéficient aujourd’hui du crowdfunding. Bref, ce dernier est multiforme, tant dans son objet que dans son fonctionnement et le mode de rétribution des soutiens.

Certains diront que la foule ne remplacera jamais totalement l’expérience, le réseau et l’équipe d’éditeurs chevronnés. Cependant, il est difficile de se faire un avis général sur le crowdfunding en analysant quelques cas particuliers.

Pourtant, des exemples, des contre-exemples et des généralités, ce n’est pas ce qui manque dans les articles que nous pouvons lire sur le crowdfunding. Mais le constat est que ce sont la plupart du temps, des cas bien particuliers qui sont présentés aux lecteurs. La majorité étant issus des géants généralistes comme Kickstarter avec :

– 18.000 projets financés, pour un total de 320 millions de dollars collectés ;
– 83 millions de dollars collectés pour des jeux vidéo ;
– Les projets les plus financés sont des projets artistiques, cinématographiques, d’édition littéraire et de théâtre ;
– 10% des films présentés au festival de Sundance ont bénéficié de financements via Kickstarter ;
– Seuls 17 (oui, dix-sept) projets ont dépassé le million de dollars de collecte.
– Moins de 0,00001% des projets ont donc dépassé le million de dollars de collecte sur cette plateforme en 2012.

Ce sont donc toujours des chiffres mirobolants qui sont mis en avant ou bien au contraire, des échecs retentissants, qui trouvent facilement écho dans la presse ou sur les réseaux sociaux. Les dizaines de milliers d’autres projets financés trouvent leur public, leur audience et leurs soutiens, mais cela ne fait aucun écho. Seulement, ce n’est pas pour autant que la démarche est moins sérieuse. C’est pourquoi en France, les opérateurs de crowdfunding ont signé une charte de déontologie, et adhèrent à une association professionnelle. Pour que tous les projets aient la même égalité de chances de réussite et soient pris en considération de la même manière par les plateformes.

Ce que le crowdfunding n’est pas :

– Un catalogue de vente par correspondance de produits design ;
– Un mode de financement garanti pour les porteurs de projet;
– Un livret d’épargne à rendement garanti pour les soutiens ;
– Une alternative à l’expertise d’un éditeur.
– Un porteur a besoin de soutien financier, mais aussi d’accompagnement dans les multiples domaines qui touchent à son projet, et le crowdfunding n’est pas la réponse miracle à ce besoin. Il n’a, je pense, jamais eu cette vocation.

Ce que le crowdfunding est :

– Un moyen de financement complémentaire pour les projets ;
– Un outil hybride de financement et de communication, d’où le fait que certaines campagnes ressemblent plus à des campagnes marketing qu’autre chose. Les communicants et les people se sont emparés du concept, pour le meilleur et pour le pire… ;
– Un mode de financement alternatif pour les porteurs de projets.

En conclusion :

Les critiques formulées à l’encontre de certains projets, certains porteurs ou certaines pratiques doivent être entendues et prises en compte par les opérateurs de crowdfunding. Ces derniers ont la responsabilité d’offrir un maximum de transparence et d’information aux internautes. Evitons simplement de faire de cas particuliers des généralités et ne faisons pas au crowdfunding dans son ensemble un procès d’intention.

Recent Posts
Comments
  • Kapital Plus Plus
    Répondre

    Article très intéressant. Des centaines de projets devraient être réalisés au cours des prochaines années. Nous encourageons les jeunes entrepreneurs à se lancer dans le crowdfunding. Seuls ceux qui risquent gagnent.

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Laissez-nous vos coordonnées, un associé vous rappelle dans la journée !